Glossaire

A

ADME et DMPK

ADME est une abréviation de la pharmacocinétique et de la pharmacologie pour l’absorption, la distribution, le métabolisme et l’excrétion et décrit le devenir d’un composé pharmaceutique dans un organisme après administration. Les propriétés pharmacocinétiques des médicaments peuvent être affectées par des éléments comme le site d’administration et la dose de médicament administré. La pharmacocinétique, parfois abrégée comme PK, est une branche de pharmacologie consacrée à la détermination du devenir d’un médicament entre le moment où il est administré jusqu’au point auquel il est complètement éliminé de l’organisme. La pharmacocinétique est toujours étudiée en corrélation avec les paramètres pharmacodynamiques, l’étude de l’effet phamacologique d’un médicament sur l’organisme.

Pour en savoir plus : pharmacocinétique et toxicocinétiquebioanalyse ADMEproduits radiomarqués/DMPKtest d’induction.

B

Biomarqueurs

L’analyse des biomarqueurs dans des études précliniques et cliniques est considérée tant par l’EMA que par la FDA comme une méthode importante visant à réduire les coûts et accélérer le processus de développement. Pour identifier des biomarqueurs, des méthodes différentes basées sur des techniques de profiling moléculaires, comme la transcriptomique, proteomique et la métabolomique sont disponibles. CiToxLAB et Atlanbio offrent un catalogue très complet de biomarqueurs disponibles déjà validés. Pour connaitre la liste, contactez-nous !

Pour en savoir plus : bioanalyses clinique et non-cliniquepathologie cliniqueimmunologiegénomique.

C

Carcinogénicité et modèles transgéniques

Les études de carcinogénicité sont réalisées pour identifier le potentiel carcinogène chez des animaux (des rongeurs incluant des modèles transgéniques) afin d’évaluer le risque de développer un cancer chez l’homme. Un quelconque doute lié aux investigations de laboratoires, aux études de toxicologie animales et aux données chez l’homme peut conduire à la nécessité de mener des études de carcinogénicité.

Pour en savoir plus : carcinogenicité, études chez le rat et la sourismodèles transgéniquescarcinogenicity for chemicalscarcinogenicity for medical devicescarcinogenicity for novel food, ingredients and additives

D

DART

Les objectifs de la toxicologie de la reproduction sont d’évaluer les effets indésirables induits pendant la grossesse, ou en conséquence de l’exposition parentale, qui peut être manifestée à n’importe quel moment de la vie d’un organisme, qu’ils s’agissent du potentiel toxique qu’à une substance sur la capacité reproductrice et le développement d’un homme ou bien les résultats de l’exposition sur sa descendance. Dans le cadre du programme DART : les études de fertilité, peri-postnatales, juvéniles et multi-générations peuvent être conduites. Les substances tératogènes et les perturbateurs endocriniens appartiennent à des groupes bien connus de substances toxiques pour la reproduction.

Pour en savoir plus : essais utérotropetests d’Hershbergerneuro‑histomorphométrieDART en généralétudes de fertilité, péri-postnatalesétudes juvénilesétudes une et deux générationstoxicologie du développement pour les produits pharmaceutiques/biopharmaceutiquestoxicologie de la reproduction pour les produits chimiques, toxicologie de la reproduction pour les dispositifs médicauxtoxicologie de la reproduction pour les aliments.

I

Immunohistochimie

L’immunohistochimie ou IHC se réfère au processus de détection des antigènes dans les cellules d’une section tissulaire en exploitant le principe de liaison spécifique antigène-anticorps dans les tissus  biologiques. La coloration immunohistochimique est largement utilisée dans le diagnostic de cellules anormales comme celles trouvées dans des tumeurs cancéreuses. Des marqueurs moléculaires spécifiques sont caractéristiques d’événements cellulaires particuliers comme la prolifération ou la mort cellulaire (apoptose). IHC est aussi largement utilisée pour comprendre la distribution et la localisation de biomarqueurs et des protéines exprimées dans les différentes parties des tissus biologiques. Actuellement, des études de réactivité croisées (TCR) impliquent la coloration immunohistochimique d’un large panel de tissus animaux et humains congelés, sont conduites avant de passer aux phases d’essais cliniques et les résultats sont proposés avec l’IND/CTA initial pour accompagner les essais cliniques « First-In-Man ».

Pour en savoir plus : immunohistochimie/ImmunopathologieTCRimmunotoxicologieautres services de laboratoire en général.

Immunotoxicologie

L’immunotoxicologie peut se définir comme l’étude des effets indésirables sur le système immunitaire résultant de l’exposition aux facteurs physiques (ionisation), des produits chimiques (incluant des médicaments, du matériel biologique, des dispositifs médicaux et, dans de certains cas, des facteurs physiologiques). La discipline englobe les études de maladies immunitaires diverses associées à l’exposition à des molécules déclenchant des réactions telles que l’allergie, une dérégulation de l’immunité (la suppression ou augmentation), l’auto-immunité et l’inflammation chronique.

Pour en savoir plus : TDAR, ELISA, dosages immunologiques, immunophénotypage, Essais NK, réponse de type hypersensibilité retardée (DTH), Phagotest et Phagoburst, immunotoxicologie en général.

P

Pharmacologie de sécurité

Des études de Pharmacologie de Sécurité sont une exigence clé dans le processus de développement de médicament. L’évaluation de la Pharmacologie de Sécurité est exigée pour évaluer l’impact d’une nouvelle entité chimique (NCE) ou le produit dérivé de biotechnologie pour l’utilisation humaine sur des systèmes d’organes vitaux avant le passage en phase de test sur l’homme. Les études de Pharmacologie de Sécurité sont définies pour examiner les effets indésirables potentiels pharmacodynamiques d’une substance sur des fonctions physiologiques : cardiovasculaire, Système nerveux central, fonctions respiratoires, rénales, gastro-intestinales, etc. CiToxLAB offre des panels de test validés complètement qui sjuivent les dispositions réglementaires internationales utilisant une variété de grands et petits modèles animaux et l’innovation technologique constante incluant le JET (Jacketed External Telemetry). Nous offrons aussi notre expérience de la pharmacologie de sécurité sur les médicaments, les dérivés de produits de biotechnologie et de la pharmacologie de sécurité précoce. POur en savoir plus : (lien page 16 pour ECG, télémétrie, JET) ECG, telemetry, JET, batterie de tests ICH (lien page 17 : batterie de tests ICH).

Pour en savoir plus : ECG, télémétrie, JET, cardiovascular function, respiratory function, CNS et batterie d’études ICH.

R

Radioprotection

L’objectif des études de sécurité après irradiation est principalement de mesurer le Syndrome d’irradiation Aigu (ARS) causé par l’exposition d’un organisme aux radiations : des composés radiomarqués utilisés dans le cadre de thérapies comme des traitements oncologiques, de nouvelles technologies utilisant des radiations ionisantes, des accidents et la médecine nucléaire. Il est divisé dans trois formes majeures qui atteignent, par ordre croissant de gravité, les composants hématologiques, les systèmes gastro-intestinaux, le système nerveux central et cardiaque.

Pour en savoir plus : radioprotection et modèles d’efficacité.

Réactivité tissulaire croisée

Les études de TCR (Réactions Tissulaires Croisées) sont des essais de screening conçus pour identifier la liaison de la molécule testée (c’est-à-dire, l’anticorps ou la protéine semblable à l’anticorps) à des tissus. L’objectif principal des études de TCR est de valider la liaison du candidat à la cible attendue et dans certains cas, d’identifier des sites de liaisons inattendus, d’où le terme de réactivité croisée. CiToxLAB offre de tester le candidat médicament sur l’ensemble des listes de tissus recommandés par la FDA et l’EMEA, disponible chez l’homme et toutes les espèces précliniques. Toutes les biobanques de tissus ont été testées et validées pour leur morphologie et leur « immunoréactivité ».

Pour en savoir plus : TCRImmunohistochimie/ImmunopathologieImmunotoxicologieautres services de laboratoire en général.

T

Toxicogénomique

Dans la recherche pharmaceutique, la génomique est définie comme l’étude de la structure et de la fonction du génome en réponse à une exposition de xénobiotique défavorable. C’est la sous-discipline toxicologique de pharmacogénomique, qui est largement définie comme l’étude des variations dans le génome entier ou des changements dans l’expression de gène qui pourrait se corréler avec des expositions au candidat médicament. La nature et la complexité des données des études exigent des processus très développés de traitement automatisé et de stockage. L’analyse implique des expertises croisées en bio-informatique et en statistique.

Pour en savoir plus : toxicogénomique en généralgénomique et miRNA.

Toxicologie générale

La toxicologie générale est l’étude d’effets indésirables sur des organismes vivants. Il s’agit d’évaluer les symptômes, et d’identifier les mécanismes et les effets toxiques du produit chimique, des agents biologiques et physiques dans des systèmes biologiques après une exposition de courte durée, ou subchronique à chronique.

Pour en savoir plus : court-terme, aigüe, subchronique, chronique

Toxicologie In vitro

La toxicologie in vitro étudie les effets des substances chimiques toxiques sur des cultures cellulaires. Pendant plusieurs décennies, les méthodes in vitro ont été utilisées pour identifier des dangers liés au développement de produits chimiques, pharmaceutiques, agrochimiques, cosmétiques, des produits de consommation et agroalimentaires. Le développement de nouvelles approches alternatives in vitro est maintenant vivement recommandé pour limiter les tests in vivo en accord avec la philosophie des 3Rs (Remplacement, Réduction et Raffinement).

Pour en savoir plus : irritation oculairecorrosion cutanéeirritation cutanéetoxicologie in vitro en généraltoxicologie in vitro pour les produits chimiquestoxicologie in vitro pour les produits cosmétiques.

Toxicologie par inhalation

Dans l’évaluation d’un composé inhalable, tel qu’un gaz, une substance volatile ou un aérosol/particule, la détermination de la toxicité subaiguë à la toxicité chronique sont des étapes essentielles. Ils fournissent des informations sur les risques potentiels pour la santé et qui pourraient survenir à court terme suite à une exposition par inhalation.

Pour en savoir plus : toxicologie par inhalation.